Actualités

Summer school on Individual and Collective actions for the Ecological Transition (SICET)

5th – 9th of September 2022

Laboratoire de Psychologie et d’Ergonomie Appliquées, Université Paris Cité, Université Gustave Eiffel – Paris (FRANCE)

The LaPEA, the ARPEnv and the LPI are happy to organise the first international Summer School on Individual and Collective actions for the Ecological Transition.

The SICET will focus on the analysis and understanding of the social, cognitive and more in general psychological levers and barriers to individual and collective actions in favour of the ecological transition. The summer school will provide PhD students, post-doctoral fellows and young researchers with the opportunity to collaborate and discuss with international senior scholars and practitioners, about the social and emotional regulation of individual and collective pro-environmental behaviours.  During the Summer School there will be keynote lectures, thematic parallel workshops (each participant chooses one of them at a later date), and an additional methodological workshops on measuring emotions.

More informations and inscription here: https://lapea.u-paris.fr/sicet/

  • La campagne d’adhésion pour 2022-2023 est ouverte !

    Pour être au courant des dernières actualités, projets, colloques, journées d’études en psychologie environnementale, nous vous invitons à adhérer à ARPEnv.

    Les adhésions et renouvellement d’adhésion se font via la plateforme HelloAsso en cliquant ICI

  • 13èmes Journées scientifiques de l’ARPEnv

    Les 16 et 17 mai 2022 à l’Université de Nîmes.

    A l’occasion de ces journées scientifiques, deux axes thématiques ont été abordés. Une première journée, coorganisée avec l’Association Française de Thérapie Comportementale et Cognitive (AFTCC), a porté sur la question de l’éco-anxiété et du stress environnemental. Une deuxième journée s’intéresse aux enjeux actuels de la psychologie environnementale.

    Jour 1 – Eco-anxiété et stress environnemental
    Face au dérèglement climatique, la nécessité d’une Psychologie et d’une Psychothérapie impliquées

    Université de Nîmes, 16 mai 2022

    Le dérèglement climatique (augmentation des températures, vagues de chaleur, sécheresses, incendies, inondations, tornades et ouragans, perte des forêts et des glaciers, disparition des rivières et désertification…), ainsi que l’effondrement écologique (perte de la biodiversité, extinction des espèces…) constituent les plus grands défis de notre époque.

    A court ou plus long terme, de façon directe ou indirecte, les conséquences de ce contexte en cours d’évolution – brutale ou progressive – représentent des causes de plus en plus importantes de difficultés mentales, pouvant s’exprimer de différentes manières : certains troubles psychopathologiques sont communs, classiques et connus dans la nosologie (par exemple, état de stress post-traumatique à la suite d’un événement climatique extrême), d’autres sont plus spécifiques à ces « bouleversements progressifs » de la nature.

    Le lien entre les événements climatiques et les troubles mentaux se retrouve ainsi dans l’apparition récente d’un nouveau lexique : éco-anxiété, éco-culpabilité, solastalgie, etc. Ces nouvelles terminologies nécessitent des éclaircissements théoriques et empiriques afin de mieux cibler ce dont il est question, mais aussi de préciser les mesures et les approches spécifiques à développer.

    De la même façon, ces états mentaux et/ou expériences psychologiques sont de plus en plus observés en lien avec l’engagement pro-environnemental ou l’écologie.

    L’apparition de nouvelles demandes d’accompagnement autour de ces thématiques, couplée à l’urgence de la situation, nécessitent une démarche professionnelle pro-active, une réelle implication sociétale de la part des psychologues, psychiatres et psychothérapeutes, dans leur inscription professionnelle, ainsi que dans leurs engagements personnels.

    Dans cette perspective, l’Association pour la Recherche en Psychologie Environnementale (ARPEnv) et le Groupe d’Intérêt et d’Etude (GIE) « TCC & Dérèglement climatique » de l’Association Française de Thérapie Comportementale et Cognitive (AFTCC) s’associent dans le cadre d’une journée d’étude et lancent un appel à communication qui s’adresse d’une part aux chercheurs dont les travaux visent à comprendre les liens entre ces troubles et les relations aux problématiques environnementales, et d’autre part aux professionnels – psychiatres, psychologues, psychothérapeutes – impliqués dans des prises en charge de personnes présentant une problématique en lien avec ce contexte de dérèglement climatique.

    Par ces approches croisées de chercheurs et praticiens, cette journée offrira la possibilité de rencontres interactives entre collègues ayant cette thématique en centre d’intérêt, et qui souhaitent : échanger sur des situations cliniques et thérapeutiques en développement, faire le point sur le contexte actuel et les avancées de la recherche (revues de lecture et bibliographie) et les débats théoriques, participer à l’élaboration de procédures ou programmes interventionnels spécifiques.

    Un intérêt particulier sera donné au concept d’éco-anxiété, peur liée à l’anticipation d’un effondrement environnemental à venir (American Psychological Association, APA ; Doherty et Clayton, 2011). Susan Clayton, Professeure de psychologie, et titulaire de la chaire de psychologie Whitmore-Williams du College of Wooster (Ohio, Etats-Unis), nous fera l’honneur de sa présence, avec notamment une conférence d’ouverture autour de l’aco-anxiété.

    Comité scientifique : Soufiane Carde (AFTCC), Elodie Charbonnier (AFTCC), Ghozlane Fleury-Bahi (ARPEnv), Oscar Navarro (ARPEnv), Rollon Poinsot (AFTCC), Karine Weiss (ARPEnv).

    Jour 2 – Enjeux actuels de la psychologie environnementale

    Université de Nîmes, 17 mai 2022

    La psychologie environnementale est une discipline en rapide évolution, à l’instar des préoccupations actuelles relatives aux problématiques environnementales, sociales et sanitaires. Ainsi, après s’être penchée préférentiellement sur les environnements bâtis, la déconnexion avec le nature et les conditions de vie dégradées, elle est aujourd’hui fréquemment tournée vers l’environnement naturel, la nécessité de préserver les ressources et la façon de faire face aux risques environnementaux. 

    La psychologie environnementale couvre ainsi un champ très varié de recherches et utilise de nombreuses méthodes visant toujours à apporter un regard holistique sur la relation individu-environnement. 

    Après avoir travaillé spécifiquement, lors de la première journée d’études de cette édition 2022, sur la notion d’éco-anxiété, cette seconde journée vise à compléter les connaissances relatives aux réactions face aux dégradations environnementales et à leurs conséquences, ainsi qu’aux comportements face aux enjeux environnementaux. Ainsi, les thématiques suivantes pourront être abordées :

    – Comportements d’adaptation et d’atténuation face au changement climatique

    – Modes d’habiter, mobilités et énergie

    – Environnement et santé

    – Approches méthodologiques actuelles et novatrices

    Comité scientifique : Karine Weiss, Raquel Bertoldo, Eva Moffat, Manuel Hefti, Thierry Ramadier. 

    Appel à communications :

    L’envoi des propositions se fait par e-mail à oscar.navarro_carrascal@unimes.fr jusqu’au 15 avril 2022, en précisant :

    JS1 – éco-anxiété et stress environnemental

    ou

    JS2 – enjeux actuels de la psychologie environnementale

    Le fichier (format word ou pdf) devra contenir :

    Le titre de la communication

    Le nom des auteurs et institution

    Un résume de 500 mots maximum

    Deux à quatre mots clefs

    INSCRIPTIONS ET TARIFS :

    Les inscriptions et tarifs sont disponibles via la plateforme HELLOASSO. Cliquez sur l’icone ci-dessous pour accéder aux inscriptions :

    L’inscription comprend l’accueil à l’université de Nîmes, les pauses café et les déjeuners pour les jours concernés.

    Un moment convivial au café Olive est également prévu le 16 mai à partir de 20h : 20 EUR (à payer sur place ; réservation obligatoire lors de l’inscription)

  • CALL FOR ABSTRACTS ICEP 2021

    Dear colleagues, don’t forget that the Call for Abstracts is still open!
    Do not miss the deadline for submission of abstracts for ICEP 2021 has
    been postponed until SUNDAY, MARCH 10TH 2021 (MIDNIGHT, CEST).

  • Décès de Jean-Léon Beauvois

    Nous avons appris le décès de Jean-Léon Beauvois, un géant de la psychologie sociale sans lequel notre revue n’aurait pas vu le jour. Vous nous manquerez, M. Beauvois, mais votre vision de la psychologie sociale continuera à vivre dans la RIPS.

  • Parc Naturel Régional du Luberon

    RT @GeographrR: @grec_sud publie un nouveau cahier territorial (avec la complicité de @GeographrR) : « Le Parc naturel régional du Luberon…

  • Tweet @LPSEA849

    RT @LPSEA849: Bonjour, vous êtes invités à participer à cette recherche s’intéressant à vos perceptions liées à votre expérience dans le co…